CONCERT PRESTIGE
4

FEUX D'ARTIFICE

Mardi 20 mars 2018 - 20:00
Bâtiment des Forces Motrices - Genève - Suisse
-
joseph bodin de boismortier (1689-1755)
SIMPHONIE FRANÇOISE · PREMIÈRE PARTIE
claude debussy (1862-1918)
"FEUX D'ARTIFICE" - PRÉLUDE POUR PIANO
NOUVEL ARRANGEMENT POUR ORCHESTRE DE JONATHAN KEREN
COMMANDE DU GENEVA CAMERATA
CRÉATION MONDIALE
joseph bodin de boismortier (1689-1755)
SIMPHONIE FRANÇOISE · DEUXIÈME PARTIE
alban berg (1885-1935)
CONCERTO POUR VIOLON, "À LA MÉMOIRE D'UN ANGE"
johannes brahms (1833-1897)
SYMPHONIE N°3 EN FA MAJEUR, OPUS 90
Dans la même série de concerts: 

Distribution

Vertical Tabs

PATRICIA KOPATCHINSKAJA

Reconnue comme une artiste libre et indépendante, affectionnant les projets ambitieux, Patricia Kopatchinkaja s’est produite avec les plus grands orchestres et chefs d’aujourd’hui. Récemment, elle a été Artiste en Résidence à la Laeiszhalle de Hambourg, s’est produite avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin, les orchestres symphoniques de Houston et de Seattle, l’Orchestre Philharmonique de Londres, la Camerata de Salzbourg, le Chamber Orchestra of Europe et l’Orchestre Symphonique de l’Académie d’État de Moscou. Dotée d’un répertoire allant du baroque à la musique de nos jours, Patricia Kopatchinskaja a créé dernièrement plusieurs nouvelles compositions dont Le Dialogue pour violon et violoncelle de Mark Anthony Turnage avec Sol Gabetta, Red Inner Light Sculpture de Mauricio Sotelo et un nouveau concerto pour violon de Michael Hersch. En parallèle à sa carrière de soliste, Patricia Kopatchinskaja se produit régulièrement en tant que chambriste et donne de nombreux récitals en solo chaque saison, notamment au Konzerthaus de Berlin, au Wigmore Hall de Londres, au Konzerthaus de Vienne, au Concertgebouw d’Amsterdam et au Mostly Mozart Festival de New York. La discographie de Patricia Kopatchinskaja est très riche et va de performances avec Gidon Kremer et la Kremerata Baltica au Concerto pour violon de Schumann avec le Symphonique de la WDR de Cologne, en passant par le Concerto pour violon de Tchaikovsky avec Teodor Currentzis et Musica Aeterna, chez Sony Classical. De plus, son disque des concertos de Bartók, Ligeti et Eötvös chez Naïve a remporté le prix du « Disque de l’Année » du magazine Gramophone. 

DAVID GREILSAMMER

Sacré « Révélation » aux Victoires de la Musique et distingué à cinq reprises par le New York Times, David Greilsammer est reconnu comme l’un des artistes les plus audacieux de sa génération. Chef d’orchestre et pianiste, il porte une affection particulière aux projets innovants, à la création contemporaine et aux passerelles entre les arts.

En 2012 et en 2013, le quotidien new-yorkais a choisi les albums Baroque Conversations et Mozart In-Between de David Greilsammer parmi les meilleurs disques de l’année. Son dernier disque chez Sony Classical, qui présente une rencontre insolite entre les sonates de Domenico Scarlatti et de John Cage, a également été primé par de nombreux prix internationaux.

Depuis de longues années, David Greilsammer est reconnu pour ses interprétations des œuvres de Mozart, un compositeur auquel il a consacré plusieurs albums. En 2008, il crée l’événement à Paris en interprétant en une journée « marathon » l’intégrale des sonates pour piano, et plus récemment, il a dirigé du piano les vingt-sept concertos de Mozart, en une seule saison.

Directeur musical et artistique du Geneva Camerata, David Greilsammer s’est récemment produit comme chef et comme soliste avec le BBC Philharmonic Orchestra, l’Orchestre Symphonique de San Francisco, le Philharmonique de Radio France, le Tokyo Metropolitan Symphony, l’Orchestre du Mozarteum de Salzbourg, le Symphonique de Hambourg, le Hong Kong Sinfonietta et l’Orchestre National du Mexique.

Ses récitals en solo, présentant toujours des programmes éclectiques et novateurs, ont été donnés récemment au Concertgebouw d’Amsterdam, au Mostly Mozart Festival et au Lincoln Center de New York, au Kennedy Center de Washington, au Wigmore Hall de Londres, au Verbier Festival, à la Salle Flagey à Bruxelles, au Suntory Hall de Tokyo et au Théâtre de la Cité Interdite à Pékin. 

Dans la même série de concerts: 
XS
SM
MD
LG